Formations

Voici quelques formations et ressources diverses que nous estimons intéressantes même si elles ne représentent pas nécessairement les positions de notre tendance. Cette page est encore incomplète et en cours de construction.

Thèmes

Texte-formation de l'ARC sur le féminisme Quelques livres classiques
  • ARRUZZA Cinzia, BHATTACHARYA Tithi, FRASER Nancy, Féminisme pour les 99 %. Un manifeste, Paris, La Découverte, 2019.
  • BEAUVOIR Simone de, Le Deuxième Sexe, Paris, Gallimard, 1949.
  • BERENI Laure, CHAUVIN Sébastien, JAUNAIT Alexandre, REVILLARD Anne, Introduction aux études sur le genre, Bruxelles, De Boeck, 2012.
  • BUTLER Judith, Trouble dans le genre, Paris, La Découverte, 2005 (1990).
  • CRENSHAW Kimberlé, « Cartographies des marges : intersectionnalité, politique de l’identité et violences contre les femmes de couleur », Cahiers du Genre, n° 39, 2005.
  • DAVIS Angela, Femmes, race et classe, Paris, Des Femmes, 2007.
  • DELPHY Christine, L’Ennemi principal, Paris, Syllepse, 2009.
  • DORLIN Elsa, Black Feminism. Anthologie du féminisme africain-américain, 1975-2000. Paris, Éd. L’Harmattan, coll. Bibliothèque du féminisme, 2008.
  • EMMA, Un autre regard (BD); Massot Edition
  • FEDERICI Silvia, Caliban et la sorcière. Femmes, corps et accumulation primitive, Genève, Entremonde, 2014.
  • FEDERICI Silvia, Point zéro : propagation de la révolution. Salaire ménager, reproduction sociale, combat féministe, Editions iXe, 2016.
  • HOOKS bell, De la marge au centre. Théories féministes, Paris, Cambourakis, 2017.
  • KERGOAT Danièle, Se battre, disent-elles..., Paris, La Dispute, 2012.
  • KOECHLIN Aurore, La révolution féministe, Amsterdam, 2019.
  • PAVARD Bibia, Si je veux, quand je veux. Contraception et avortement dans la société française (1956-1979), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2012.
  • VOGEL Lise, Marxism and the Oppression of Women. Toward a Unitary Theory (1983), Chicago, Haymarket Books, 2013.
  • Pour un féminisme de la totalité (ouvrage collectif)
Podcast féministe Quelques sites utiles Quelques vidéos
Quelques formations et brochures Quelques articles Economistes marxistes Blogs d’économie marxiste Quelques classiques
  • Salaires, prix, profit (Marx)
  • Le capital tome 1 (Marx)
  • Introduction au Marxisme (Mandel)
  • ...
L'exploitation selon Karl Marx Présentation du premier tome du Capital

Pour une explication marxiste de la crise

La baisse tendancielle du taux de profit

Quelques textes Quelques vidéos Marx penseur du socialisme (UDT 2018) L'émancipation révolutionnaire des travailleurs.ses selon Marx Texte de l'intervention.
Quelques textes Le courant autonome : analyses croisées et… critiques (UDT du NPA 2018)
Quelques textes Quelques liens Quelques liens
Quelques articles Quelques sites utiles
Quelques documents utiles contre la répréssion

Lectures, audio, vidéo

Nous vous recommandons fortement la librairie La Brèche pour acheter vos livres!
 

Pour commencer

  • Présentation du premier tome du Capital

Pour approfondir

  • L'homme qui aimait les chiens, Leonardo Padura (Roman sur Trotski et Mercader)
  • Le chant de la tamassee, Ron rash La Tamassee, protégée par le Wild and Scenic Rivers Act, dessine une frontière entre la Caroline du Sud et la Géorgie. Ruth Kowalsky, 12 ans, venue pique-niquer en famille sur sa rive, fait le pari de poser un pied dans chaque État et se noie. Les plongeurs du cru ne parviennent pas à dégager son corps, coincé sous un rocher à proximité d’une chute. Inconscient des dangers encourus, son père décide de faire installer un barrage amovible qui permettra de détourner le cours de l’eau. Les environnementalistes locaux s’y opposent : l’opération perturbera l’état naturel de leur rivière, qui bénéficie du label « sauvage ». Les deux camps s'affrontent violemment tandis que le cirque médiatique se déchaîne de répugnante manière et que des enjeux plus importants que la digne sépulture d'une enfant apparaissent…
  • Ce qui git dans ses entrailles, Jennifer haigh Un roman saisissant sur la ruée vers le gaz de schiste et ses conséquences sur une petite ville de Pennsylvanie, sinistrée après la fermeture des mines de charbon... C'est ces petites villes sinistrées et abandonnées qui ont en 2016 ont porté Trump en tête dans les anciens états industriels...
  • La brigade du rire On peut ne pas partager leur mode d'action, mais c'est ce sont des révoltés, qui kidnappent un journaliste de droite pour le forcer à travailler selon ses propres préceptes. Le livre aborde aussi la question israélo-palestinienne d'un point de vue de classe.
  • Jules Matrat, Charles Exbrayat Sur la vie des soldats pendant la guerre de 14-18
  • L'établi, Robert Linhart
  • La question, Henri Aleg Sur la guerre d'Algérie
  • Une saison blanche et sèche Sur l'Apartheid
  • Le voyage à Paimpol, Dorothée Letessier Une conscience d'ouvrière et une conscience de femme. Les nerfs à plat. Un grand besoin de fuir, de prendre le large.
  • Rats, Brigitte Tsobgny L'écrivaine s'est plu à parler avec humour et ironie de notre propre société à travers les emblématiques personnages que sont Rat-Platon, Raticide, Ratislarge...
  • Le Club des Incorrigibles Optimistes -- Jean-Michel Guenassia Prix Goncourt des lycéens 2011, ce livre nous plonge dans la toute fin des années 50 et des années 60 à travers les yeux d'un enfant entrant dans l'adolescence avec une forte présence du contexte social et politique. Il met en exergue toutes les contradictions d'une époque : entre un père issu de la classe ouvrière (d'origine italienne) qui s'embourgeoise car marié à sa mère, fille d'un petit patron de qui il récupère l'affaire familiale ; son frère tenté par le gauchisme ; une étudiante en psychologie dépressive ; et enfin une panoplie d'exilés des pays de l'Est et de Russie se regroupant dans l'arrière salle d'un café parisien, blanc ou pro-communiste, parfois connus dans leurs pays d'origine, mais dont la terreur stalinienne a fait disparaître toute trace. Privés de tout droit, effacés de toute histoire, trahis parfois, ils demeurent cependant chacun à leurs manières des "incorrigibles optimistes".
  • Révolte sur la Lune -- Robert Heinlein Dans un futur imaginaire les délinquants sont exilés sur la Lune, de laquelle, suite à l'accoutumance physique de la gravité, ils ne peuvent revenir. Les rapports entre ces exilés sont bâtis sur l'idéologie libertarienne/anarcho-capitaliste. Ne pouvant répondre par eux-mêmes à tous leurs besoins, une mince structure étatique dépendante de la terre ("l'Autorité") veille à des échanges réguliers en matières premières. Cependant l'ordinateur central, intelligence artificielle perfectionnée et ignorée de tous sauf par Manu, le technicien de maintenance, lui-même exilé. L'IA lui confie qu'une catastrophe écologique et économique se profile sur la Lune mettant en danger les conditions de vie des exilés. Manu se retrouve malgré lui, épaulé par un "anarchiste rationaliste" et une révolutionnaire de la Ve Internationale, à la tête d'une révolution.
  • L'étoile rouge, Alexandre Bogdanov Ce roman de science-fiction est marqué par la révolution russe de 1905. Un révolutionnaire est contacté par des martien-ne-s qui ont déjà atteint le socialisme, et l'invitent dans leur société où les rapports humains sont bien différents...
  • Viande à Brûler, César Fauxbras Ce "Journal d'un chômeur" a choqué et déplu en son temps. C'est que César Fauxbras n'épargne ici personne et livre à la fois bataille contre le patronat, l'État et les staliniens.
  • Le Petit Bleu de la Côte Ouest, Jean-Patrick Manchette "La raison pour laquelle Georges file ainsi sur le périphérique avec des réflexes diminués et en écoutant cette musique-là, il faut la chercher surtout dans la place de Georges dans les rapports de production". Jean-Patrick Manchette met le roman noir au service du marxisme pour analyser la France des Trente Glorieuses et le malaise de ses cadres.
  • Le Cheval Blême, Boris Savinkov Sous-titré "Journal d'un terroriste", écrit par l'ancien dirigeant de l'Organisation de Combat du Parti Socialiste Révolutionnaire russe, le Cheval Blême évoque la Terreur Noire qui s'est abattue au début du siècle contre le tsarisme en Russie et s'interroge sur ses conséquences éthiques.
  • Novembre 1918, Alfred Döblin Fresque immense, de près de deux mille pages, sur la révolution spartakiste de 1918, sous l'oeil désabusé de l'auteur allemand Alfred Döblin.
  • Seul dans Berlin, Hans Fallada A travers la vie d'un couple berlinois, ce livre montre comment le régime nazi s'appuyait sur les illusions de réussite individuelle, et sur une logique bureaucratique où chacun est à la fois bourreau et victime...
  • La ferme des animaux, George Orwell Une fable animalière pour décrire une révolution... et son thermidor stalinien. Au niveau psychologique, c'est très bien décrit, et dans la symbolique aussi (comment l'Internationale est remplacée par un chant nationaliste...). Par contre il ne faut pas y chercher une explication matérialiste, ce qui peut alimenter une sorte de fatalisme...
  • La huelga (la grève), Isabel Álvarez de Toledo Récit d'une grande grève d'ouvriers agricoles en Andalousie. L'événement se passe après Franco, mais la bourgeoisie locale et sa police ont gardé toutes leurs habitudes...
  • Spartacus, Howard Fast Ce roman sur Spartacus a été écrit en 1951 par un membre du Parti communiste des États-Unis, d'où les parallèles parfois quasi-explicites avec l'exploitation moderne des travailleurs/ses.
  • L'Homme ne vit pas seulement de pain, Doudintsev Ce roman paru en 1956 en URSS décrit en détail comment la bureaucratie en arrivait à empêcher un scientifique de proposer à la société sa trouvaille...
  • Les 10 jours qui ébranlèrent le monde, John Reed John Reed, journaliste états-unien, livre un véritable reportage sur les événements de la Révolution d'Octobre 1917.
  • Les conquérants, La condition humaine, Malraux Dans ces deux romans, Malraux rend palpable la tension révolutionnaire de la Chine des années 20, et comme le remarquait Trotsky, il montre clairement le rôle contre-révolutionnaire des staliniens, alors même qu'il était un de leur "compagnon de route" !
  • Black Boy, Richard Wright Roman autobiographique, un très bon moyen de comprendre plus viscéralement ce qu'on vécu les Noirs aux États-Unis durant la première moitié du XXème siècle.
  • Les raisins de la colère, John Steinbeck Une plongée dans la vie des "hobos" pendant les "Red thirties" aux USA
  • Le talon de fer, Jack London London voulait illustrer la puissance de la méthode marxiste pour comprendre les événements. Il y a si bien réussi qu'au début du XXème siècle, il a montré comment les trahisons des dirigeants socialistes pouvaient conduire à une terrible défaite face à la dictature du Capital...
  • Marx, mode d'emploi Bensaïd, Charb
  • Lénine pour les débutants
  • Le Manifeste Communiste Illustré
  • Le Capital de Marx pour débutants - David Smith, Phil Evans
  • Trotsky pour débutants
  • Muchacho Une BD au cœur de la révolution nicaraguayenne... et des méandres des personnalités des guerriller@s...
  • Tintin en Irak Vous êtes sûr-e de bien connaître vos classiques ? L'album non officiel que vous avez peut-être manqué...
  • Sillage Une humaine seule rescapée de son espèce, élevée au milieu d'un convoi spatial habité par toutes sortes d'espèces vivantes... Au delà des aventures spatiales, les albums renferment souvent des critiques actuelles, notamment sur la corruption des élites en qui Nävis avait confiance...
  • Le Vol du Corbeau Le Vol du Corbeau met en scène le théâtre de la vie sous l'Occupation, du point de vue d'un groupuscule de résistants communistes. On y suit le parcours de Jeanne, jeune communiste dont la sœur Cécile vient d'être arrêtée pour trafic d'armes et résistance. Elle va à tout prix essayer de la retrouver tout en tentant d'échapper elle aussi à l'enfermement et aux mesures nazis sévères.
  • Unlucky young men -- Kamui Fujiwara et Eiji Otsuka Tokyo-1968. Le mouvement étudiant bat son plein, l'extrême-gauche se radicalise. Au Village Vanguard, bar jazz ou un groupe maoïste tiens ses quartier, N, serveur et tueur en série, fait la rencontre de T, comique raté souhaite réaliser un film et embauche N pour un rôle. Cette série baigne dans la contre-culture contestataire des années 60, reprenant un grand nombre de figure connue de cette époque (Fusako Shigenobu, Norio Nagayama, Kenzaburô Oê etc.) cette série dresse l'ambiance d'une époque radicale.
  • Le Capital (manga) Pour les amateurs de manga, voici un moyen de plus d'aborder l’œuvre majeure de l'économie marxiste, de façon plus ludique... Signalons cependant que l'explication des crises qui est défendue et prêtée à Marx n'est à notre avis pas exacte.
  • Persépolis -- Marjane Satrapi Cette série de BD livre l'autobiographie de l'auteure, qui a grandi dans l'Iran des ayatollahs jusqu'à ce que sa famille quitte le pays. Il s'agit du point de vue de la bourgeoisie libérale, mais le témoignage reste intéressant.
  • Le Cri du peuple -- Jacques Tardi Cette bande dessinée en noir et blanc est une adaptation du roman de Jean Vautrin qui nous plonge dans la Commune de Paris de 1871.
  • Marx -- Corinne Maier, Anne Simon Marx, une biographie dessinée est un one shot signé Corinne Maier et Anne Simon ; de la découverte de la philosophie hégélienne à la rédaction du Manifeste du parti communiste en passant par les révolutions de 1848, les auteurs nous emmènent à la rencontre du père du communisme.
  • Les Mauvaises Gens -- Étienne Davodeau Dans Les Mauvaises Gens, Davodeau raconte le passé de militants syndicaux et la jeunesse de ses parents. Ouvriers dans la région française très traditionaliste des Mauges, ceux-ci sont venus à l'action syndicale sous l'influence d'un prêtre catholique membre de la jeunesse ouvrière chrétienne (JOC). À travers l'histoire de ses parents, Davodeau brosse le portrait de toute une partie d'une génération qui a suivi un parcours similaire. Avec Les Mauvaises Gens, Davodeau renoue avec le style « BD reportage » déjà présent dans Rural !, cette fois sur un sujet plus personnel.
  • Un homme est mort -- Étienne Davodeau et Kris Brest, 1950. La guerre est finie depuis cinq ans. De la ville, il ne subsiste plus rien. Des bombardements massifs et des combats acharnés de presque un mois ont anéanti la ville, son port, son arsenal. Brest est un désert. Des milliers d’ouvriers vont s’atteler à la reconstruire, pierre à pierre. Mais face aux mauvaises conditions de travail, la contestation gronde, et la grève éclate bientôt. De violents affrontements surviennent lors des manifestations. Jusqu’à ce qu’un homme tombe.
  • Les balles du 14 juillet 1953 Ce 14 juillet, 6 Algériens et un Français sont tués par la police après une manifestation syndicale.
  • Panther (Mario Van Peebles, 1995) L'essor et la répression du Black Panther Party for Self-Defense
  • Reds, 1981 La vie du journaliste états-unien John Reed (1887-1920), engagé aux côtés des bolchéviks
  • La classe ouvrière va au paradis, Elio Petri Un ouvrier d'usine va perdre un doigt au travail, une grève va éclater et l'affrontement va commencer avec le patronat, avec les bureaucrates syndicaux au milieu...
  • Wonderful days En 2142, une élite de bourgeois vit dans la cité d'Ecoban, en exploitant les Marrians, le peuple travailleur condamné à vivre dans la pollution... Un film d'animation superbe.
  • PRIDE L'histoire vraie d'un groupe d'activistes gays et lesbiennes de Londres qui décident de soutenir les mineurs contre Thatcher, même s'illes ne sont pas forcément les bienvenue au premier abord...
  • Lord of war, Andrew Niccol La vie d'un trafiquant d'armes, et à travers elle celle de notre monde capitaliste qui s'en accomode très bien...
  • The Wire (série) Ultra-réaliste, cette série sur les quartiers populaires, la drogue et la police à Baltimore est à voir absolument. Des méandres de la politique et des média jusqu'à l'abandon dans les écoles ou le syndicat des dockers, tout y passe, systématiquement.
  • Africa paradis, de Sylvestre Amoussou En 2033, l'Europe a sombré dans le chaos, et une Afrique riche et puissante attire les immigré-e-s du Nord...
  • The Constant Gardener, Fernando Meirelles Une fiction basée sur une histoire vraie de tests pharmaceutiques réalisés sur des populations pauvres d'Afrique...
  • Main basse sur la ville, Francesco Rosi Naples, années 1960. Un promoteur immobilier profite de ses connexions politiques avec la mairie pour s'enrichir à n'importe quel prix...
  • Bobby seul contre tous Mary Griffith, fervente pratiquante, a élevé ses enfants selon les principes conservateurs de la foi religieuse. Le destin de la famille va être bouleversé le jour où Bobby décide de confier à son frère aîné un terrible secret : il préfère les garçons. Lorsque sa mère l'apprend, elle met tout en œuvre pour "guérir" son fils, car selon la Bible, Bobby sera condamné à l'Enfer. Mais une tragédie va remettre en cause toutes les convictions de Mary… L'histoire de Mary Griffith, fondatrice de l'association PFLAG, (Parents, Famille et Amis des Lesbiennes et Gays) qui se bat pour les droits des LGBT aux Etats-Unis... On voit le début du militantisme LGBT outre atlantique.
  • Le vent se lève et Jimmy’s Hall, Ken Loach Dans ces deux films magnifiques, Ken Loach décrit des épisodes marquants de l'Irlande du début du 20ème siècle, entre libération nationale et lutte de classe.
  • Mon ami machuca, Andrés Wood Une amitié au delà des classes sociales ? Ce qui est déjà peu banal et difficile devient tragique lorsque cela se passe dans le Chili de 1973, celui d'Allende puis de Pinochet.
  • Rosa Luxemburg, Margarethe von Trotta Margarethe von Trotta restitue magistralement la vie et le parcours politique de Rosa Luxemburg dans un beau et long film.
  • Le grand retournement Gérard Mordillat a adapté la pièce de théâtre de Frédéric Lordon intitulée « D'un retournement à l'autre ».
  • We want sex equality, de Nigel Cole L'histoire vraie de la lutte des ouvrières de Ford pour leurs salaires... et pour l'égalité salariale avec leurs collègues masculins ! Ce sont les années 1960, et ça se voit dans ce film coloré, mais le problème posé n'est toujours pas résolu...
  • Afrique 50 Le premier film anticolonialiste français
  • Louise-Michel, Gustave Kervem et Benoît Delépine Un film sur la révolte des exploités, dans des conditions où la seule issue est le désespoir (le film est quand même cyniquement drôle).
  • Métropolis Le célèbre film de Fritz Lang, d'après l'oeuvre de sa femme proche des nazis... Un film ambigu, qui illustre de façon terrifiante l'exploitation, mais avec prolétariat qui ne semble avoir qu'un pouvoir de foule aveugle et destructrice...
  • Punishment park, Peter Watkins Des camps de redressements violents pour la jeunesse contestataire aux USA pendant les années 70... Cela n'a a priori pas existé ! Mais ce film est révélateur du conflit latent de l'époque avec l'establishment.
  • La grève, le cuirassé Potemkine, Octobre Les trois premiers longs métrages du réalisateur russe Sergueï Eisenstein, et parmi les premiers films de l'histoire. Très vieillis donc sur la forme, mais qui valent le coup d'être regardés !
  • Malcom X, Spike Lee Instructif sur le leader des Black Panthers et son évolution
  • Le sel de la terre, Herbert J. Biberman L'histoire vraie d'une puissante grève de mineurs mexicano-américains, de la répression bourgeoise, et... une démonstration éclatante de féminisme prolétarien !
  • La haine, Mathieu Kassovitz Un film très réussi sur la banlieue française
  • L'Homme au complet blanc Un film de 1951 sur l'obsolescence programmée ! Un ingénieur invente un bas qui ne file pas... mais les capitalistes à la tête de l'entreprise coulent son projet...A noter la vision méprisante des ouvriers-ères, qui sont du côté du patron au nom de leurs emplois...
  • La dialectique peut-elle casser des briques ? Pour bien rigoler, regardez-vous ce détournement d'un obscur film de kung-fu transformé en combat contre la bureaucratie...
  • Sleep dealer, Alex Rivera La maquiladora de Tijuana, dans un futur proche... Par le biais de science-fiction, ce film fait ressortir très clairement ce qu'est l'exploitation du travail de l'homme par l'homme.
  • This is England Sur le mouvement skinhead et sa récupération par l'extrême-droite anglaise
  • Land and freedom, Ken Loach Le chef d'oeuvre de Ken Loach sur la guerre d'Espagne.
  • Queimada, Gillo Pontecorvo Queimada est une île imaginaire, mais ce n'est pas une utopie... Un très beau film contre l'impérialisme.
Crédit: Martin Noda
Crédit: Louise Roc

Comprendre le NPA

Vous pouvez trouver ici cet arbre qui provient du site de la tendance claire.
Vous pouvez trouver ici ce schéma qui provient du site de la portion congrue.

Arbres du Trotskisme

Voici quelques schémas pour s’orienter dans l’histoire complexe des Quatrième internationales.

Les Trotskismes de Daniel Bensaïd est un petit livre qui relate l’histoire du mouvement trotskiste et comprend aussi un arbre qui permet de s’orienter dans l’histoire des quatrièmes internationales.
Voici les lien vers un autre arbre du même style et une autre version.

 

Autres sites plein de ressources

 

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut