À lire : Nomadland, de Jessica Bruder

Éditions Globe, 320 pages, 22 euros.

Article paru sur le site du NPA : https://npa2009.org/idees/culture/lire-nomadland-de-jessica-bruder.

Dans les États-Unis de Donald Trump, des retraitéEs vivent dans des camping-cars, des camionnettes, des vans ou des fourgons aménagés. Issus de la classe moyenne voire de la petite bourgeoisie, ils ont vu leurs retraites partir en fumée avec la crise des subprimes. Leurs économies ayant disparu, ces derniers n’ont eu pour seule autre solution que d’emménager dans ces « maisons sur roues ».

Main-d’œuvre très recherchée

Depuis, ces retraitéEs ruinés vivent sur la route, et traversant le pays, ils sont devenus une main-d’œuvre très recherchée pour le travail temporaire. On les retrouve l’été dans les parcs nationaux pour entretenir les campings, à l’automne dans les récoltes, à l’époque des fêtes chez Amazon. L’autrice nous montre d’ailleurs que l’embauche de cette main-d’œuvre peu revendicative fait même l’objet d’un programme spécial de recrutement par Amazon, la « Camperforce ».

La journaliste, qui a vécu au côté de ces nouveaux « hobos », nous fait partir à la rencontre de cette communauté, de ses cadres de socialisation, de ses rêves et de ses règles ; mais aussi des contradictions qui la traversent. Au pays de l’American Dream, que reste-t-il quand on a tout perdu ? Jessica Bruder n’oublie pas non plus de rappeler comment le démantèlement du système des retraites a pu engendrer des situations comme celles qui sont présentées dans son enquête. À l’heure où Macron et son gouvernement se préparent à attaquer nos retraites, ce livre peut nous éclairer sur l’après…

Nomadland est un livre sur un livre-enquête qu’on peut lire en parallèle de Janesville – Une histoire américaine, d’Amy Goldstein, sur les conséquences de la fermeture de l’usine GM de Janesville dans le Wisconsin, et de Heartland – Au cœur de la pauvreté dans le pays le plus riche du monde, de Sarah Smarsh, pour comprendre et analyser la situation des classes populaires blanches étatsuniennes avant la présidentielle de 2020.

Ecrit par Sally Brina