Face au coronavirus, les prisons au bord de la rupture

AVANT-PROPOS : les articles de la rubrique « Ailleurs sur le web » ne représentent pas les positions de notre tendance, mais sont publiés à titre d’information ou pour nourrir les débats d’actualités.

SOURCE : France info


L’inquiétude grandit chez les détenus et les surveillants, qui ne se considèrent pas assez protégés. “Il faut agir d’urgence, on a trop attendu”, déplore Adeline Hazan, la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté.

“Mon mari me dit : ‘J’ai peur de mourir seul comme un chien, derrière les barreaux’.” Depuis l’annonce du confinement national décrété par le chef de l’Etat, Audrey, 37 ans, ne dort plus la nuit. Cette mère de famille est terrifiée à l’idée que son conjoint, incarcéré au centre de détention de Muret (Haute-Garonne), près de Toulouse, n’attrape le coronavirus.


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut